lundi 11 décembre 2017
Alertes Infos
Home / Edito / Les médecins généralistes au cœur du système de vaccination contre la grippe

Les médecins généralistes au cœur du système de vaccination contre la grippe

L’Union Régionale  des  Professionnels  de  Santé  Médecins  Libéraux Occitanie  (URPS  ML  Occitanie) souhaiterait que les médecins généralistes soient au cœur du système de vaccination contre la grippe, seul moyen pour baisser les mauvais chiffres qui ont encore frappé l’an passé.

En effet, selon le Bulletin épidémiologique grippe de Santé Publique France, suite à l’épisode de grippe en 2016-2017 l’on a constaté :

  • 6500 hospitalisations liées à la grippe, dont 69% pour des patients de plus de 65 ans
  • 1 469 cas graves, dont 67% du fait de facteurs de risques liés à l’âge (65 ans et plus)
  • Sur 1 090 patients admis en réanimation, 63% n’étaient pas vaccinés
  • La   surmortalité   imputable   à la   grippe   est   estimée   à environ   14   358   décès   pour   l’épisode

2016-2017, dont  plus de 90% chez les personnes de 75 ans et plus. Ce nombre est quasi identique à celui des décès imputables à la canicule d’août 2003 (environ 15 000 morts).

L’URPS ML Occitanie rappelle que le vaccin contre la grippe est pris en charge à 100% par l’Assurance maladie pour :

– Les personnes âgées de 65 ans et plus
– Les femmes enceintes- Les patients atteints d’affections de longue durée, maladies chroniques (par exemple, le diabète (type1 et 2), la mucoviscidose, insuffisances cardiaques graves, certaines maladies respiratoires chroniques)
– Les personnes souffrant d’obésité
– L’entourage familial des nourrissons de moins de 6 mois à risque de grippe grave
– Certains professionnels de santé
– Les personnes séjournant dans un établissement de soins ou d’hébergement médico-social.

« Aujourd’hui,  l’Assurance  Maladie  envoie  aux personnes  concernées  des bons de gratuité,  ce qui  est bien, mais l’URPS ML Occitanie souhaiterait que la vaccination contre la grippe passe aussi directement par  les  médecins  généralistes.  En  disposant  de vaccins  dans  le  réfrigérateur  de leur  cabinet,  ils pourraient plus facilement proposer et procéder lors de leur consultation à la vaccination. Aujourd’hui le patient doit aller avec son bon de gratuité à la pharmacie et revient se faire vacciner. En plaçant les médecins généralistes au cœur du système de vaccination, cela le simplifierait grandement. » indique le docteur Jean-Louis Bensoussan, médecin généraliste et 1er  Vice-Président de l’URPS ML Occitanie.

L’URPS ML Occitanie et ses 6 000 médecins généralistes libéraux rappellent qu’il est vivement conseillé de ne pas attendre et de se faire vacciner en début d’automne avant que le virus ne se propage.

C’est  d’ailleurs  durant  cette période  que les  personnes  à risque  reçoivent  leur  bon de prise  en charge par  l’Assurance  Maladie. Pour  que le  vaccin  soit  efficace, il  faut  se  faire  vacciner  chaque année. Une seule injection suffit pour les adultes, les enfants de moins de neuf ans jamais vaccinés devant faire deux injections à un mois d’intervalle.

Il  faut  compter  15  jours  entre  le  moment de la  vaccination  et celui  où le  patient  est  effectivement protégé.

URPS Occitanie